tempeteAu cours des 50 dernières années, des experts scientifiques ont calculé que la température a augmenté de 2,4° centigrade en Alaska...

La banquise a fondu de 30% et la glace ne protège désormais plus assez le littoral contre la fureur des tempêtes et la force dévoreuse de terre des vagues.

A proximité du détroit de Béring, dans la mer des Tchouktches, les îles Sarichef en subissent les coups de boutoir.

Malgré les digues de protection, l'île du village de Shishmaref a déja perdu une centaine de mètres de largeur (sur 400).


Les maisons des habitants ont été déplacées sur des skis géants mais certaines ont été englouties par la mer.


Les habitants de Shishmaref, modestes chasseurs de phoques, ont votés à 88% pour l'abandon et le déménagement de leur village en un lieu sûr et inhabité (Tim Creek, à 20 km de là). Le coût de l'opération, estimé à 179 millions de dollars, est jugé trop onéreux par l'état de l'Alaska qui refuse de le prendre à 100% à sa charge.

Quoi qu'il en soit, les habitants des îles Sarichef seront parmi les premiers refugiés climatiques de la planète. Les scientifiques affirment que 150 millions d'êtres humains devraient être déplacés d'ici à 2050. Les victimes se trouveront aussi bien en mer, dans les îles où les eaux montent, que dans les terres où les déserts avancent... entre autres.