L'Allemagne a attaqué la France dans les Ardennes le 10 mai 1940. Le 14 juin, les armées allemandes sont à Paris. Le 19, elles atteignent la ville de Lyon, que cernent déja les troupes italiennes...

Banania_pubLes Régiments de Tirailleurs Sénégalais (RTS) sont rassemblés à l'aube. Les gradés disent que la France, pays de leurs ancêtres gaulois, est en danger ! La mère patrie appelle donc ses colonies à la rescousse : les Tirailleurs doivent partir en métropole !

Les aïeux, avant le départ, donnent aux jeunes des baumes qui protégent des balles, des gris-gris qui repoussent les femmes blanches... et la bénédiction d'Allah !

Toutes les casernes de l'Afrique Occidentale Française sont prêtes. L'embarquement se fait à Dakar-la-Seringue et ils arrivent à Marseille où, en 1918, leurs régiments avaient déjà été fêtés en héros.

Malgré les promesses de transports motorisés, ils devront rejoindre Lyon à pied, le fusil à l'épaule. A Abresle, dans la banlieue de Lyon, le 25ème RTS  affronte la division SS "Tête de mort" tandis que le 24ème RTS arrive au château de Montluzin où il fait face à une batterie de canons allemands.

Le 24ème RTS subit de grosses pertes mais parvient, au petit matin, à prendre le château.


De son côté, outre les SS, le 25ème RTS subit une attaque aérienne et un bombardement. Après avoir âprement résisté, les survivants sont capturés par les allemands à Chasselay. Ils y sont froidement exécutés à la mitrailleuse, à la suite de quoi des autos-mitrailleuses écrasent haineusement les cadavres.


Plus tard, le 24ème RTS découvre une fosse commune que les braves habitants de Chasselay ont creusé à la hâte pour y enterrer les restes des tirailleurs.

Le 8 novembre 1942, un mausolée sera érigée grâce à Ely Manel Fall (un dignitaire sénégalais) en souvenir des Tirailleurs Sénégalais morts pour la France (parmi lesquels figurent Doucouré, Cissé, Valentin, Samb, Diallo, Thiam, Diop, N'Tchoréré, Koné... et tant d'autres).