Cette année-là, San Francisco décide de construire un barrage pour alimenter la ville en eau. En 1930, les agriculteurs, de leur côté, obtiennent le détournement partiel de la rivière Colorado pour irriguer les exploitations agricoles qui se trouvent dans le sud de la Californie...

Dix ans plus tard, Los Angeles creuse un canal de 250 km, depuis la rivière Colorado jusqu'à la ville.

Californie_photo_AUn projet encore plus titanesque est pourtant à venir...

En 1960, l'état de Californie construit un aqueduc de 700 km qui escalade les montagnes Tehachapi pour alimenter en eau la ville de Los Angeles.

La Californie est peuplée de 35 millions d'habitants... dont 20 millions sont alimentés avec une eau qui provient de l'extérieur de l'état.

Le lac Owens, dont toute l'eau sert à désaltérer la ville de Los Angeles, est désormais à sec.

Les besoins en eau augmentant sans cesse, des conflits opposent régulièrement l'état, les villes, les compagnies des eaux, les écologistes et les agriculteurs. Ces derniers, à eux seuls, consomment 80% de l'eau.

D'un côté, les fleuves San Joachim et Sacramento sont presque exclusivement destinés aux terres agricoles de Central Valley Project. De l'autre, les villes de San Diego, San Francisco et Los Angeles rachètent en masse les Droits d'Eau de tous les fermiers qui abandonnent l'agriculture.

Le produit intérieur brut de l'état de Californie représente, à lui seul, 14% de celui des USA... mais les sommes que cet état consacre désormais à se procurer de l'eau commencent à creuser le déficit global des Etats Unis.