New_Zealand_bridge_to_nowhereDans la région de Wanganui coule, en territoire maori, le fleuve Whanganui.

En cette année 1935, les villages, les fermes et les moutons des descendants européens recouvrent toutes les collines de la vallée.

Pour transporter et vendre leurs produits, les fermiers doivent payer les tarifs élevés que pratique l'incontournable compagnie de bateaux à vapeur du fleuve.

En 1936, pour casser ce monopole, le gouvernement construit une route et un pont en béton armé qui enjambe le fleuve Whanganui.

Mais, sur l'autre rive, la route s'arrête net et les véhicules retrouvent donc l'ancienne piste du bush...

L'achèvement de la route et le raccordement des fermes sont remis à une date ultérieure ! Dans le même temps, le marché avec l'Angleterre, principal client de la Nouvelle Zélande, tombe en dépression. Plusieurs hivers rigoureux finissent de ruiner les éleveurs qui abandonnent tous la vallée.

A la fin du 20ème siècle, le pont de Mangapurua ne dessert plus qu'une fôret impénétrable dont les arbres mesurent jusqu'à 40 mètres de haut. Des guides touristiques, qui en recommandent la visite comme lieu insolite, l'ont surnommé "Le pont pour Nulle-Part".