New_Zealand_cowsAu début des années 80, un cinquième des revenus des agriculteurs est subventionné par l'état néo-zélandais et ses 4 millions d'habitants.

En 1984, le nouveau gouvernement travailliste décide de mettre fin a cette très coûteuse politique et les aides publiques passent brusquement de 20 à 1% du chiffre d'affaires des agriculteurs.

Cette baisse brutale des subventions aurait pu être fatale à l'agriculture de la Nouvelle Zélande mais,  les fermiers réagissent.

Des coopératives se forment : elles rassemblent jusqu'à 14.000 agriculteurs, possédant ensemble plus de 5 millions de vaches.

Ils les nourrissent mieux, sélectionnent des variétés d'herbes qui poussent plus vite et identifient les gènes des vaches les plus productives.

Pour diversifier leurs sources de revenus, les fermiers développent la culture du kiwi, la viticulture, la sylviculture, l'aquaculture et... le tourisme.


En 2000, 90% de la production agricole de la Nouvelle Zélande est exporté et 75% des agneaux que le monde mange vient de ce pays. Par ailleurs, la Nouvelle Zélande est désormais devenue le premier exportateur de produits laitiers du monde.