commercante_au_BelizeAprés la prise du pouvoir par Mao Zedong, une première vague d'immigrants chinois fuit la Chine communiste des années 1950 et vient s'installer dans la colonie britannique du Honduras.

Trente ans plus tard, en 1981, ce pays acquièrent son indépendance. Il porte désormais le nom de Belize et reste membre du Commonwealth.

Une importante immigration chinoise se produit autour de 1980. Venant majoritairement de la région de Canton, ils forment une communauté économique soudée.

Etant par ailleurs très travailleurs, ils s'imposent rapidement dans le commerce alimentaire de détail et la restauration.

Au début, les nonchalantes populations de mestizos, de créoles, de mayas, de garifunas et de blancs apprécient de pouvoir trouver ces commerces, tenus par "ces dingues de chinois", ouverts 20 heures par jour.

Par la suite, ils deviennent jaloux de leur succès et, les créoles en particulier, accusent les chinois de les avoir chassés des centres-ville.

Les agressions se multiplient dans les années 1990 et les commerçants chinois se barricadent derrière des grilles de protection où ils continuent de commercer.

La plupart ne restent que 5 ans, le temps d'acquérir la nationalité bélizéenne et de s'enrichir, avant de migrer aux USA. Ils y retrouvent alors une communauté chinoise déjà bien installée.