MennonitesLes protestants mennonites, fuyant les persécutions religieuses de l'Europe du 16ème siècle, émigrent d'abord aux USA...

Puis, dans les années 50, ils viennent s'installer au Bélize (en Amérique centrale) où, fidèles à leur religion, ils vivent dans le strict refus du progrés et... restent  entre eux. Sans jamais utiliser ni essence ni électricité, ils travaillent sans cesse.

Dans les décennies qui suivent, leur population (toujours blonde et blanche) s'accroit et atteint jusqu'à 11.000 membres, soit 4% de celle du Bélize.

Ils se déplacent en carrioles tirés par des chevaux. Les hommes portent tous des salopettes noires et les femmes des robes longues des années 1950. Ils parlent entre eux en dialecte plautdietsch. 

Vivants hors du monde et repliés sur eux-mêmes, ils considèrent cependant l'hospitalité comme une obligation divine.

A la fin du vingtième siècle, ils contrôlent la totalité de la production nationale de poulets et de lait, ainsi que l'ensemble de la fabrication des meubles en acajou. 

Dans les champs, malgré l'interdit prôné par leur religion, certains mennonites sont désormais équipés de beaux tracteurs neufs. Quelques jeunes hommes commencent même à rouler en motos et écoutent du Rock'n Roll !