Le jeune étudiant Robert Zimmerman est inscrit à l'université de l'état du Minnesota. Pendant quelques mois, il suit (plus ou moins) les cours. Il est très curieux et influencé par le nouveau mouvement Beat. Durant cette même période, il découvre également la Musique Folk. Il prend alors sa guitare... et le pseudonyme de Bob Dylan. Il fait ses débuts de chanteur  à New York, dans les clubs de Greenwitch Village.

En 1963, avec quelques 200.000 pacifistes, il participe à la Marche sur Washington pour l'égalité des droits civiques. Après le discours du pasteur Martin Luther King, il chante en duo avec Joan Baez (sa compagne du moment). L'un comme l'autre sont considérés comme les voix de la contestation et certaines de leurs chansons deviennent des hymnes, notamment celles qui dénoncent la guerre que les USA mènent au Viêtnam.

Bob_Dylan___Joan_Baez

Mais le succès de Dylan chute brusquement en 1965 quand, au festival de Newport, il change sa guitare sèche pour une guitare électrique. Après quelques temps, Bob Dylan retrouve sa guitare sèche mais s'oriente vers un répertoire plus Rock. Cependant, la poésie et la révolte que contiennent les paroles de ses textes font que les fans de la première heure s'y retrouvent.

Cette icône de la contre-culture américaine n'hésite pourtant pas à heurter son public en passant tour à tour de la Folk au Rockabilly, ou du Blues au Gospel, voire à la Country Music. Mais c'est par son style, sa personnalité et la beauté de ses textes que des artistes comme Jimmy Hendrix, David Bowie, Neil Young, Syd Barrett, U 2 et Guns n' Roses affirment avoir été fortement influencé.