Hitler s'est suicidé, les grandes villes ont  été détruites par les bombardements, le pays est entièrement occupé et il n'a plus de monnaie officielle en 1945. Les USA, l'URSS et l'Angleterre enlève à l'Allemagne le quart de son territoire. Le pays, administré par le commandement des forces armées d'occupation, est coupé en 4 zones : 1 russe, 1 anglaise, 1 américaine et 1 française. Aucun gouvernement central allemand n'est mis en place.


Un an après, en raison d'un désaccord idéologique avec l'URSS, la zone américaine et la zone anglaise fusionnent puis, en 1948, sont rejointes par la zone française : les 3 alliés décident alors de redonner à l'Allemagne sa souveraineté politique et économique pour en faire un rempart contre le communisme. L'URSS réplique par un blocus de Berlin. Un pont aérien de ravitaillement est mis en place mais l'Allemagne est coupée en deux...


milice_est_allemande

Le conseil parlementaire de la République Fédérale (à l'ouest) adopte, en 1949, une loi fondamentale qui dote chaque länder d'un gouvernement et le rattache aux institutions centrales. Le président de la République est nommé par le Bundestag et n'a qu'un pouvoir réduit. Les élections font émerger le SDP (sociaux-démocrates), le CDU (chrétiens-sociaux) et le FDP (libéraux). Une union de plusieurs partis prend le pouvoir.

Elle nomme le Dr Konrad Adenauer comme chancellier. Il signe, en 1954, les accords de Paris qui mettent fin à l'occupation alliée. Le parti communiste est interdit et le gouvernement applique son programme économique libéral. A l'est, la République Démocratique construit un mur autour de Berlin. Wilhem Pieck, ancien du Spartakusbund, est élu président. Par la suite, le SED (parti communiste de l'est) devient le seul parti du pays.