Harry Saint-John Bridger Philby est un bourgeois anglais excentrique. Extraordinairement doué dans l'apprentissage des langues, il se met au service de l'empire britannique et devient fonctionnaire en Inde. Il y provoque une série de scandales et le Civil Service lui demande rapidement de démissionner. Discrètement, l'Intelligence Service le récupère et, en 1916, il est envoyé dans le sud de l'Irak avec Lawrence d'Arabie...

Arabie_SaouditeDe là, il se rend à Bakou, déguisé en porteur d'eau, et y espionne les bolchéviques. Il part ensuite pour la Mecque, avec la mission de faire se soumettre les Wahabites à la monarchie Hachemite de Hussein (allié de l'Angleterre)... Mais il change brusquement de camp et devient le grand conseiller du chef des Wahabites, un certain Ibn Saoud, qui s'emploie à chasser les anglais des lieux saints de l'islam.

Devenant par la suite Sheikh Abdullah, le "frère adoptif" du roi Ibn Saoud,  il négocie le statut du nouveau royaume avec l'Angleterre et, au nom de l'Arabie Saoudite, signe un contrat avec le pétrolier américain Aramco. En 1936, il se convertit à l'islam et milite contre la présence de juifs en Palestine. Grand admirateur de Hitler, il soutient financièrement le parti néo-nazi anglais (avec l'argent de l'Arabie Saoudite).

Il obtient aussi que Texaco fournisse du pétrole à l'Allemagne. En 1939, l'Angleterre le met en prison pour 3 ans. A sa libération, il retourne en Arabie Saoudite, avec la protection des compagnies pétrolières américaines. Sheikh Abdullah Philby mène alors une vie orgiaque avec ses 4 épouses. Puis, vieillissant tranquillement dans le très pieu royaume d'Arabie Saoudite... il meurt d'alcoolisme en 1960.