1963_Adenauer_et_De_GaulleAprès un siècle d'affrontements, l'Allemagne et la France décident de se réconcilier. Le chancelier Konrad Adenauer et le président Charles De Gaulle signent le Traité de l'Elysée qui scelle l'amitié entre les 2 pays.

Helmut Kohl, devenu chancelier en 1982, maintient l'union franco-allemande et poursuit l'oeuvre de construction de l'Europe de son prédécesseur. En 1990, les 2 Allemagne sont réunies en 1 seule...

La presse française, peu rassurée par le regroupement de 80 millions d'allemands, craint "Le retour de Bismarck". Le président François Mitterrand, quant à lui, exige le respect de la frontière entre la Pologne et l'Allemagne

L'année suivante, Berlin devient la capitale de l'Allemagne réunifiée après un vote du Bundestag de 337 voix pour et 320 contre. Arte, première chaîne de télévision franco-allemande, commence à émettre. Le traité de Maastricht est ratifié par l'Europe. Un projet de monnaie et de défense européenne voit le jour, sous l'impulsion de l'Allemagne et de la France. Ces derniers décident de fournir à tous leurs élèves de lycée un manuel d'Histoire identique aux 2 pays. Le coût de la réunification allemande s'avère extrêmement coûteux... Les Chrétiens-démocrates sont battus en 1998.

Gerhard Schroëder devient le nouveau chancelier. Une première université franco-allemande est créé en 1999, à Sarrebruck. Elle est chargée d'harmoniser les programmes de formation et les diplômes des 2 pays. En 2000, Schroëder introduit le droit du sol pour les étrangers et réforme la protection sociale. Environ 11000 français choisissent de venir vivre en Allemagne : un autre mur tombe !