Europe_en_1870

Un ans après la fin de la guerre, Winston Churchill évoque l'idée de créer des Etats-Unis d'Europe. En 1950, Robert Schuman, propose plus modestement de faire une Communauté Européenne du Charbon et de l'Acier (CECA) pour soutenir les industries européennes. La CECA prend forme 2 ans plus tard et réunit 6 pays (Allemagne de l'ouest, Belgique, France, Italie, Luxembourg et Pays-Bas).

En 1965, Charles De Gaulle exprime un grand scepticisme face à la construction de l'Europe. Cependant, en 1973, elle passe de 6 à 9 pays (dont le principal souci est de réduire les excédents agricoles). L'année suivante, la Grèce et le Portugal sortent de leurs régimes dictatoriaux : ils vont pouvoir entrer dans la Communauté Européenne. En 1975, l'Espagne quitte le général Franco et s'apprète à faire la même chose.

La Communauté Européenne procède ensuite, en 1979, à l'élection de son parlement au suffrage universel direct. La première présidente est la française Simone Veil. Par l'Acte unique, il est décidé, en 1986, de réaliser un grand marché intérieur (d'ici à 1993). En 1989, le programme international Erasmus est lancé. Il permet aux étudiants qui le souhaitent d'aller étudier dans une université d'un autre pays de la Communauté.

A la suite de la ratification du traité de Maastricht, en 1992, nait l'Union Européenne. Elle décide de se doter d'une monnaie commune, l'Euro, qui est adoptée par 15 des pays de l'Union. Le Royaume-Uni, qui ne veut pas de l'Euro et refuse d'intégrer l'espace Schengen, accepte les compensations agricoles versées par l'Union. Après plusieurs élargissements, l'Europe compte 27 pays (dont 10 anciens pays communistes).