Dés que naissent les premières automobiles, leurs répliques miniaturisées apparaîssent. L'industrie allemande du jouet, dés 1904, est la première à en réaliser. Les sociétés Bing und Carette ou K.B.N. utilisent de minces tôles sérigraphiées. L'échelle du 1/43ème est tacitement choisie par tous et ces miniatures vont être fabriquées par centaines de milliers pendant plusieurs decennies.

1904_automobile_miniature_en_tole_serigraphiee

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En France, en 1920, Fernand Migault, patron du Comptoir Industriel du Jouet, propose à André Citroën de fabriquer des miniatures de ses voitures. André Citroën comprend aussitôt l'intéret publicitaire que peut lui apporter ce contrat. Cependant, les 800000 jouets, extraordinairement réalistes, ont un coût de fabrication si élevé qu'ils doivent être vendus à perte par les concessionnaires Citroën.

La société JEP tire son épingle du jeu en fabriquant des miniatures beaucoup plus grossières et moins coûteuses. Les marques italiennes, telle Cardini, Metalgraf ou Toschi, reproduisent les belles carrosseries des grandes marques du pays. En Espagne, Paya et Rico copient la technique de fabrication des allemands. Aux USA, Keystone utilise de la tôle épaisse et Tootsietoys de la fonderie mal finie.

L'anglais Frank Hornby, après avoir commercialisé Meccano (en 1899) et les trains miniatures Hornby HO (en 1919), crée Dinky Toys en 1934. Ses miniatures en zinc remportent un succès mondial et, en 1957, le club des collectionneurs de Dinky Toys est fondé : chacun des adhérents reçoit un certificat signé par Roland G. Hornby. Au final, Dinky Toys fabriquera et vendra plusieurs millions de jouets jusqu'en 1979.