1905_savon_Gibbs_pour_la_barbe

Lucien Allègre veut importer du papier photographique et du parfum de Londres. Il s'associe au publiciste  Pierre Thibaud qui l'appuie financièrement.

La société L. Allègre et Cie décroche ses premières commandes auprès des Magasins Réunis et des Nouvelles Galeries, à Paris. Elle leur vend notamment un produit révolutionnaire qui, peu à peu, remplace les traditionnelles poudres : le savon à barbe Gibbs !

En 1906, Allègre tombe malade. Thibaud s'associe alors avec Maurice de Madre qui, avec les 25000 francs qu'il apporte, permet de lancer les parfums Impérium.

La société, en 1909, prend le nom de Thibaud et Cie et se met à offrir à ses clients des échantillons, des crayons publicitaires et des présentoirs métalliques pour les produits Gibbs. Pour éviter les contrefaçons, les 2 associés déposent finalement la marque Gibbs en 1910.

Grâce à son nouveau savon dentifrice, Gibbs devient connu et concurrence Colgate, l'autre marque française. En 1914, Gibbs commercialise de la pâte dentifrice mise en tube. Mr Lever, un anglais qui possède déjà 450 sociétés dans le monde, arrive alors sur le florissant marché français tandis que Michaud achète un hôtel particulier à Paris et en fait le siège social de Gibbs. Les camions de livraisons y remplacent alors les charrettes à bras.

A partir de 1923, les produits Gibbs sont fabriqués à Saint-Denis, en France, en partenariat avec monsieur Lever. Pendant la 2ème guerre mondiale, Gibbs continue à fabriquer et à vendre ses produits. A la libération, Thibaud et Lever modernisent l'usine et fondent la Société des Établissements Gibbs qui, en 1955, devient Thibaud-Gibbs et Cie avant d'intégrer finalement le groupe multinational Unilever en 1957.