1907-construction du canal de Panama

John M. Hay, secrétaire d'état des USA, et Tomas Herran, chargé d'affaires par intérim de la Colombie, signent un traité autorisant les Etats-Unis à construire un canal à Panama. Dans la foulée, les USA rachètent ses droits sur le canal de Panama à la compagnie française qui, bien qu'ayant fait faillite en 1889, les détient toujours.

Puis, les USA font une offre d'achat à la Colombie... Ils veulent acquérir une bande de terres de 8 kilomètres de large sur 77 de long autour du futur canal. Le Sénat colombien, qui perçoit cette demande comme une atteinte à son intégrité territoriale, décide alors de rejeter le traité Hay-Harran et, donc, de geler la construction du canal.

Auparavant, les Etats-Unis ont habilement persuadé les populations côtières que le canal serait une source d'enrichissement pour elles. Ces dernières, ne voulant pas laisser échapper une pareille occasion, se soulèvent alors contre leur gouvernement. S'appuyant sur la révolte des habitants de la côte, une junte militaire prend également les armes et annonce la naissance de l'état indépendant du Panama.

Les militaires accordent aux USA une souveraineté absolue sur les terres qui entoureront le futur canal. En échange, les Etats-Unis apportent leur protection militaire à l'état du Panama et s'engagent à lui verser une confortable redevance annuelle. Le canal est ouvert au trafic maritime en 1914. Sa construction a coûté la vie à environ 27.500 ouvriers (en grande partie des panaméens).