Né en Algérie, le Groupe Islamiste Armé  recrute des jeunes islamistes français pour commettre ses attentats terroristes en France. Ils blessent 300 personnes et en tuent 12 autres. En Afghanistan, des musulmans afghans combattent les militaires soviétiques. Leur armement est financé et fourni par l'Arabie Saoudite et les USA. Vaincus, les russes partent et, en 1996, des talibans (intégristes radicaux) prennent le pouvoir.

Des milliers d'islamistes arrivent alors des pays occidentaux et séjournent en Afghanistan où ils reçoivent des formations paramilitaires et religieuses. Des réseaux islamistes sont ensuite mis en place partout dans le monde. Ils sont encadrés par des vétérans afghans, mais également par des tchétchènes, des bosniaques et des irakiens. Les services de renseignements français déjouent alors un attentat d'un genre nouveau...

2001-les ruines du World Trade Center

Des terroristes islamistes s'apprètent à faire s'écraser un avion du vol Alger-Paris contre la tour Eiffel.

Puis, des réseaux indonésiens sont démasqués : ils veulent projeter 11 avions de lignes sur la Sears Tower de Chicago, le World Trade Center, le Pentagone et sur 2 réacteurs nucléaires américains.

Le terrorisme islamiste se mondialise alors et se rassemble en une nébuleuse qu'orchestre Al Quaeda.

Le 11 septembre 2001, avec 4 avions détournés, Al Quaeda et ses réseaux parviennent à frapper en même temps 2 tours du World Trade Center, le Pentagone et l'état de Pennsylvanie.

Les années suivantes, d'autres attentats ensanglantent l'Europe. Un constat inquiète alors fortement les polices européennes : pratiquement aucun des terroristes qui les ont commis n'est connu de leurs services.