1929_Aristide_Briand_et_les_Etats_Unis_d_EuropeLe polititien français Aristide Briand prononce un discours devant les membres de la Société des Nations, à Genève.

Il propose de créer, pour éloigner la guerre, les Etats-Unis d'Europe. Il fait valoir, outre l'intéret économique, quel puissance politique aurait une telle fédération.

Les membres européens qui l'écoutent s'étonnent qu'il n'aborde pas du tout le sujet de la souveraineté nationale. L'Angleterre se montre plutôt réservée et tous les petits états que l'influence allemande écrase toujours se disent assez réticents.

L'Allemagne, par la bouche de Gustav Stresemann, déclare qu'elle étudiera minutieusement la proposition d'Aristide Briand.Gustav Stresemann apprécie surtout son idée d'espace économique européen sans barrières douanières.

En France, des voix s'élèvent pour dire que la priorité du moment n'est pas la création d'une fédération européenne mais plutôt de savoir quelle va être l'attitude de l'Allemagne quand elle sera libérée des sanctions que lui imposent les alliés en Rhénanie.

D'autres rappellent comment Stresemann sait diviser les alliés pour en tirer des avantages pour son pays. Au début du mois d'octobre, Gustav Stresemann décède et l'économie allemande réalise alors combien elle vient de perdre un homme précieux.