1966_Pink_FloydEntre 2 cours du London's Polytechnicia School of Architecture, Roger Waters, Nick Mason, Syd Barrett  et Richard Wright jouent de la guitare, de la batterie et du piano.

Ils forment tous les 4 le groupe Pink Floyd et participent aux nuits de l'UFO Club où ils sont les premiers à projeter des diapositives, des dessins  pop art et des lumières sur les musiciens et le public.

Leur premier 45 tours sort en mai 1967 et comporte 3 titres : Arnold Layne, Candy and a currant bun et Interstellar Overdrive. La musique du groupe est qualifiée de psychédélique et inquiétante par les critiques et les premiers adeptes sont des habitués du voyage sous acide. Pink Floyd joue ensuite See Emily play. Quelques mois après, Barrett et Waters compose un premier album délirant : The piper at the gates of dawn.

Il contient Astronomy dominé, titre (emblèmatique du groupe) à la musique irréelle, à l'ambiance spaciale, peuplée de choeurs, de bruits étranges, de cris et de chants d'oiseaux. Malgré l'absence de Syd Barrett, en cure psychiatrique dans un asile, le second album est de la même veine. C'est David Gilmour, ami de Waters, qui le remplace sur scène à la guitare.

Ils restent peu connu du public jusqu'en 1969 où ils connaissent un succès fulgurant avec le double album Ummagumma, pour moitié enregistré en public. Pink Floyd donne de nombreux concerts dans toute l'Europe et, en 1970, devient aussi célèbre que les Beatles et les Rolling Stones. Sa musique, devenue plus majestueuse, lui aliène le petit public des débuts au profit d'un autre... beaucoup plus nombreux.