1940_avion_de_la_Luftwaffe

Fin juillet, Adolf Hitler charge le zélé général Heusinger d'élaborer l'opération Otarie (plan d'invasion de l'Angleterre). Le général travaille vite et bien et, le 30 août, le commandement suprême allemand approuve son projet de débarquement et d'occupation des îles britanniques. Heusinger y prévoit comment coordonner armée de terre, de l'air et marine et, également, comment établir un régime de terreur dans l'Angleterre occupée.

La directive n°480/40 précise que les forces armées doivent se préparer à un débarquement, suivi de l'occupation de Londres, à partir du 15 septembre 1940. Le débarquement aura lieu au sud de l'Angleterre, sur un front de 300 kilomètres. La Luftwaffe neutralisera l'aviation anglaise et détruira  son industrie aéronautique. La Kriegsmarine ouvrira les accès pour le débarquement et les protègera de chenaux de mines.

L'embarquement des troupes, au départ des ports d'Anvers, Rotterdam, Ostende, Dunkerque, Calais, Le Havre et Boulogne, durera 3 jours. Le plan du général Heusinger prévoit aussi que les soldats allemands se heurteront à une très forte résistance de la population anglaise, prête à se sacrifier pour son indépendance nationale. En conséquence, il préconise que le moindre acte d'hostilité soit puni de mort.


Heusinger a également prévu la déportation massive de la population mâle valide entre 17 et 45 ans. Les Einsatz-Kommandos seront chargés de cette mission, ainsi que de l'élimination préventive de 2300 personnalités anglaises... Le 14 septembre, Hitler reporte à plus tard l'opération Otarie : il préfère d'abord mener une guerre d'anéantissement de l'URSS  pour pouvoir ensuite s'occuper de l'Angleterre !