En 1987, Yasser Arafat est en exil à Tunis et Israël occupe le sud du Liban quand 4 palestiniens meurent dans un spectaculaire accident de voiture. Une rumeur selon laquelle c'est l'armée israélienne qui les a tués se répand. Un mouvement de colère part de Gaza et gagne toute la Cisjordanie. Des adolescents et des enfants se mettent à jeter des pierres sur tout ce qui est israélien, y compris sur les blindés de son armée.

Le monde entier découvre alors l'aspiration des arabes de Palestine à avoir leur propre état. En 1991, les USA et l'URSS invitent Israël, la Syrie, la Jordanie, le Liban et une délégation palestinienne à entamer un processus de paix. En Norvège, des négociations secrètes ont lieu entre l'Organisation de Libération de la Palestine et Shimon Peres. Elles aboutissent à la signature des accords d'Oslo en 1993.

1993_Rabin_Clinton_Arafat


Washington, Yasser Arafat et Itzhak Rabin se serre la main en présence de Bill Clinton. L'autorité palestinienne se chargera de résoudre les problèmes, étape par étape, et d'aboutir à la résolution complète du conflit en 3 ans. Le peuple israélien et le peuple palestinien s'apprêtent alors à vivre dans la paix revenue.


L'intifada, la "guerre des pierres", prend fin après 6 ans de révoltes palestiniennes. Elle aura causé la mort de 1593 palestiniens et celle de 422 israéliens.