The_Union_as_It_WasLa 1ère guerre mondiale est terminée et, en 1919, 4 millions de soldats américains rentrent au pays. Ces vétérans achètent des millions de vêtements civils et facilitent ainsi l'essor de l'industrie textile.

Les USA continuent toujours d'accorder des prêts aux pays alliés, s'arrangeant pour que ceux-ci les dépensent en achats de produits américains : machines, locomotives, essence, coton, nourriture, etc...

La suppression du contrôle des prix, les prêts facilement accordées par les banques et le fait que les consommateurs achètent sans compter font flamber  les prix de vente. 

Les petits salaires augmentent peu et des millions d'ouvriers se mettent en grève, mais leurs revendications restent modérées. De très rares agitateurs révolutionnaires apparaissent et celà suffit pour qu'un grand nombre d'américains se mettent à craindre la "menace rouge".

1920-Klu Klux KlanBien que le Parti Communiste soit inexistant aux USA, des états en profitent et votent des lois contre le "syndicalisme criminel". 

Au début de 1920, sous la pression de ligues anti-alcooliques, fabriquer ou vendre de l'alcool devient interdit.

Des bars secrets s'installent alors.

Le trafic d'alcool se développe et la pègre, qui achète policiers et politiciens, règne en maître absolu.

En réaction, le colonel Simmons, protestant très croyant, réactive la milice du Ku Klux Klan.


Le K.K.K. se substitue à la police et lutte contre les gangs de la pègre puis, au nom des valeurs des USA, il élargit son combat et s'en prend aux immigrés catholiques, aux juifs, aux libéraux "rouges" et aux noirs.  A son apogée, le K.K.K. compte 5 millions de membres, dont une partie est désormais également recrutée parmi les gangsters.