1943-Claude BonnierPartis de Londres, les agents Hypoténuse et Sape atterrissent clandestinement dans la nuit du 15 novembre 1943 prés de Angeac-Charente. Ils sont envoyés en France par le général de Gaulle avec chacun une mission bien précise.

Celle de Claude Bonnier (nom de code : Hypoténuse), délégué militaire de tout le Sud-Ouest (la région B), est d'organiser les parachutages d'armes pour la résistance française.

A cette fin, Bonnier prend contact avec les chefs des différents maquis et réseaux de la Charente.

Dans la région d'Angoulème, il est mis en relation avec le maquis d'André Chabanne, situé aux alentours de Chasseneuil-sur-Bonnieure.

De son côté, Jacques Nancy (nom de code : Sape), spécialiste des explosifs, doit assurer la formation de quelques 70 équipes de saboteurs parmi les maquisards de Chabanne.

Le 9 février 1944, suite à une dénonciation, Claude Bonnier est arrêté par la Gestapo de Bordeaux. Afin de ne pas prendrer le risque de parler sous la torture, il choisit de se suicider et, dans la cellule où il est détenu,  parvient à avaler une capsule de cyanure.