1921-Lenine-Trotsky et les soldats sovietiquesPendant la guerre civile contre les tsaristes, Leon Trotsky dirige l'Armée Rouge.

Une fois la paix rétablie, il devient le porte-parole d'une tendance au sein du Parti Communiste Russe. Ce groupe prône la militarisation du travail et a mis en place une organisation d'anciens officiers...

Reconvertis en cadres politico-militaires, ils dirigent l'industrie comme ils dirigeaient l'armée pendant la guerre.

Trotsky préconise même de généraliser ces méthodes autoritaires aux syndicats. Lenine critique vivement la militarisation du travail et le centralisme, les trouvant routiniers, bureaucratiques et despotiques. Le Comité Central du Parti le soutient et met les trotskystes en minorité par 10 voix contre 4. Pendant ce temps, dans le pays, les usines sont hors d'état de produire et des émeutes ont lieu ici et là.

Le peuple manque de pain et le marché noir se déroule au vu de tous. En février, des grèves bloquent Pétrograd et une révolte de marins éclate à Cronstadt. Elle est mené par des anarchistes qui se déclarent être la 3ème révolution et veulent élire des soviets sans parti. Des gardes blancs de l'ex-général tsariste Kozlovski parviennent alors à infiltrer les rangs des 15000 marins insurgés... 

Ils parviennent à en entrainer une partie dans un débarquement à Orianenbaum. Trotsky déclare alors les partisans de Kozlovski hors la loi et ordonne aux marins insurgés de déposer les armes. N'obtenant pas de réponse, il fait bombarder la forteresse de Cronstadt. Ensuite, de nuit, l'Armée Rouge traverse sur la glace et, au prix de lourdes pertes, s'en empare. L'ordre est finalement rétabli le 16 mars au matin.