Grand_Hotel-heritage francais au vietnamDepuis 1 an, le Vietnam a son propre gouvernement et le nationaliste Hô Chi Minh en est le président.

C'est alors que la France, après 4 ans d'occupation japonaise, revient et prend la tête de l'Union Indochinoise.

Elle affirme qu'elle n'acceptera l'indépendance de l'état vietnamien qu'à l'intérieur d'une fédération.

La Cochinchine, le Tonkin et l'Annam ne deviendront autonomes que si leurs populations en expriment le désir.

En juillet, des négociations commencent à Fontainebleau. Leur but est de définir le statut de la République du Vietnam... au sein de la Fédération Indochinoise. Par ailleurs Hô Chi Minh apprend en arrivant à Fontainebleau que la France a proclamé l'indépendance de la République de Cochinchine. Au bout de 2 mois, la France décide aussi que la piastre sera la monnaie commune à cette fédération...

Une union douanière sera également créée entre ses membres. A la fin du mois de novembre, la tension augmente au Vietnam. Des affrontements violents opposent des soldats français à des nationalistes vietnamiens dans les villes de Haiphong et Lang-Son. Le gouvernement français décide, en guise de représailles, de faire bombarder Haiphong et sa population.

Hô Chi Minh annonce alors que cet acte inqualifiable scelle la fin de toute recherche de compromis diplomatique avec la France. L'armée française et l'armée vietnamienne s'engagent aussitôt dans des conflits meurtriers qui se transforment rapidement en guerre.