1957-Chevrolet Corvette coupeHarley Earl, qui travaille pour la firme Général Motors depuis 1927,  assiste le 30 juin 1953 à la sortie du premier exemplaire de la Chevrolet Corvette...

Le modèle qu'il a conçu  débute sa carrière modestement : alors que les Cadillac possèdent généralement des moteurs de plus de 200 cv, celui de la Chevrolet Corvette n'en fait que 150.

Ayant été équipée d'une boite Powerglide à 2 vitesses, la Corvette est la seule voiture de la marque Chevrolet qui ait une boite de vitesse "manuelle". Z.Arkus-Duntov prend la suite de Harley Earl en 1955 et muscle aussitôt la Corvette avec un moteur de 8 cylindres en V de 195 cv. La gamme est ensuite renforcée avec un puissant V8 de 283 cv. Puis, en 1963, le styliste Bill Mitchell dessine la Corvette Sting-Ray...

La Sting-Ray est disponible en coupé, en cabriolet ou en roadster. Bill Mitchell, qui affirme que sa Corvette est la voiture la plus sexy de toute l'industrie automobile américaine, en est d'autant plus fier qu'il a dû batailler ferme contre General Motors pour imposer son "bébé". Un an plus tard cependant, la Corvette Sting-Ray commence par perdre son élégant pare-brise arrière plongeant.

Mais le coup de grâce arrive quand le PDG de Chevrolet veut regagner les parts de marché que Ford lui a pris et exige que Mitchell copie la Ford Thunderbird en rallongeant la Corvette. L'esthète Mitchell est horrifié mais est contraint de s'incliner. Puis, entre 1965 et 1969, Chevrolet investit 2.500.000 $ et réalise la Mako Sharko 2 qui sera la dernière des Chevrolet Corvette.