1960-boulevard périphérique-ParisEn 1959, Valéry Giscard d'Estaing, secrétaire d'état au Finances du gouvernement du général de Gaulle, alloue un fond routier exceptionnel pour la construction de 100 kilomètres d'autoroute.

La France n'en compte alors, en tout et pour tout, que 79 kilomètres. Puis, le 30 mai, commence le chantier d'un tunnel qui doit relier l'Italie à la France en passant sous le Mont-Blanc.

Le gouvernement français, le 9 juillet 1960, signe discrètement un décret qui autorise l'instauration de péages sur les autoroutes. Cependant, en 1962, la France n'en possède toujours que très peu...

Pourtant, c'est le pays qui, avec 8 millions de voitures, a le plus grand parc automobile d'Europe. Les USA ont construit 20.000 km. de voies rapides, l'Allemagne en a 2.700, l'Italie en possède 1.100 et la France... 198 !

Les prévisions des spécialistes annoncent que le nombre des voitures doit tripler en France dans les prochaines années. Pourtant, cette année là, sur la côte d'Azur, l'autoroute de l'Esterel est la seule qui soit construite. Elle offre 2x2 voies sur 50 km. (et un péage à 5 francs). En juillet, la France bat cependant tous les records avec 108 tués et 2703 blessés  en 3 jours sur les routes.

Le 16 juillet 1965, le général de Gaulle inaugure la fin des 6 ans de travaux des quelques 16 kilomètres du tunnel sous le Mont-Blanc. A la fin du 20ème siècle, la France, qui a bien rattrapé son retard, possède désormais le 4ème plus grand réseau autoroutier du monde.