1920-Georges ClemenceauEn Ukraine, l'Armée Rouge écrase les troupes contre-révolutionnaires. Des soldats anglais et français, stationnés en Crimée, apprennent que la guerre contre l'Allemagne est terminée depuis 2 ans.

Les britanniques refusent d'avoir désormais à se battre contre le peuple russe. Des français, envoyés par Clémenceau pour combattre les soviets, sympathisent avec les comités bolcheviks d'Odessa.

Un bataillon de français refuse de sortir d'Arkhangelsk. D'autres, à Odessa, créent le comité La 3ème Internationale qui édite son journal en français.

Un groupe communiste se forme également parmi les français de Moscou. A Tiraspol, un régiment français refuse de combattre et la ville tombe aux mains des soviets. L'état-major français mute aussitôt ce régiment au Maroc.


Les services de renseignements français du 2ème Bureau parviennent à localiser l'endroit où se réunissent les soldats du comité La 3ème Internationale. Ils sont tous arrêtés et fusillés sans jugement.


Tandis que la Bessarabie et la Moldavie se soulèvent contre la Roumanie, l'Armée Rouge d'Ukraine poursuit son avance et arrive à Kherson où stationnent des soldats grecs et français...

Ces derniers refusent alors de se battre contre les troupes soviétiques et d'autres régiments français s'insurgent à leur tour. Clemenceau décide dans l'urgence d'envoyer une commission parlementaire pour enquêter sur les évènements survenus parmi le corps expéditionnaire français. Mais désormais, les opinions publiques anglaise et française sont largement hostiles à l'intervention en Russie soviétique.