1932-ReichswehrPendant que son gouvernement participe à la Conférence de Genève sur le désarmement, le général Hans von Seeckt réorganise en secret l'armée allemande.

Il lui rajoute d'illégales unités, composées de civils militarisés, qui testent discrètement de nouveaux équipements militaires allemands en Suède et en URSS.

A terme, il s'agit de les produire massivement pour en équiper une  Reichswehr puissante.

Les nazis, qui n'ont pas encore le pouvoir, ont noué de solides relations avec l'état-major. Un certain Schickedantz confie ainsi un rapport secret de l'armée à Alfred Rosenberg, de la société secrète de Thulé, pour qu'il le remette à Rudolf Hess, dirigeant du NSDAP hitlérien. Ce rapport précise quels pilotes et équipages "civils" vont commencer leurs entraînements de vols militaires.

Sous couvert d'activités sportives, von Seeckt met en place l'Armée de l'Air allemande, malgré l'interdiction du Traité de Versailles. En 1933, le nouveau chancelier Adolf Hitler ordonne que l'Allemagne quitte la Société des Nations. Il envoie ensuite ses directives à l'état-major à qui, en cas de sanctions contre l'Allemagne, il demande d'appliquer les instructions secrètes prévues.

Le 10 mars 1935, à la face du monde, Hermann Goering annonce officiellement que l'Allemagne se dote d'une force aérienne militaire... mais défensive. L'année suivante, Hitler ordonne à son armée de réoccuper la province de Rhénanie. L'armée allemande, qui y envoie 3 bataillons, viole ainsi ouvertement les accords du Traité de Versailles...