1946-manifestation pour la Republique italienneL'anti-fascite Alcide De Gasperi, chef du gouvernement et dirigeant de la Démocratie Chrétienne, se met en contact avec Togliatti, responsable du Parti Communiste Italien.

Ils décident de gouverner ensemble, de rédiger une constitution pour leur pays et d'organiser un référendum.

Ce dernier permettra aux italiens, soit de garder le régime monarchique, soit d'opter pour une République et d'élire ensuite les représentants d'une Assemblée constituante.

Le roi Victor-Emmanuel III tente alors de sauver la dynastie royale en abdiquant en faveur de son fils Humberto de Savoie.

Mais, le 2 juin, 12 millions d'italiens contre 10 se prononcent pour l'établissement d'une République. Humberto de Savoie est déchu et quitte l'Italie pour le Portugal. Cependant, en Sardaigne, en Sicile et dans le sud du pays, les électeurs ont majoritairement votés pour le maintien de la monarchie. Afin de prévenir d'éventuels incidents, De Gasperi appelle fermement les populations de ces régions à accepter le résultat national.