1993-nain de jardin polonaisAu lendemain de la chute du mur de Berlin, la Pologne s'ouvre à l'économie de marché. Dans la ville de Nowa Sol, 2 usines d'état, qui procurent 3000 emplois aux habitants, ferment soudain leurs portes. Le chômage bondit alors à 23%.

Bizarrement, une cinquantaine d'ouvriers se met à fabriquer des nains de jardins en plâtre ou en béton pour se procurer quelques revenus. Ils les vendent plutôt bien et se livrent même une forte concurrence.

Certains ouvrent par la suite des ateliers à Lodz, Poznan et  Szezecin tandis que les premiers nains de jardins en plastique ou en résine apparaissent ensuite et rencontrent un franc succès.

La demande étrangère explose littéralement et des centaines de milliers de nains partent désormais pour l'Allemagne, la  Hollande et la France.


Un bon tiers des habitants de Nowa Sol fabrique maintenant des nains de jardins qui sont parfois accompagnés de biches ou de brouettes, peuvent également être déguisés en Père Noël ou en Vénus de Milo et, selon la demande, vont même jusqu'à montrer leur derrière ou leur sexe !


Les affaires sont florissantes mais, en 1997, le marché allemand se détourne. Dans le même temps, de fortes inondations en Pologne détruisent des ateliers, découragent les imaginatifs artisans polonais et donnent un brutal coup d'arrêt à cette lucrative production.