En 1929, le scientifique rigoureux qu'est Alexei Féodossévitch Vangenheim devient le tout premier directeur du service météorologique de l'URSS. Communiste convaincu, ce haut fonctionnaire travaille à la gloire de  Staline, ainsi qu'à l'avenir de son pays puisqu'il pressent déja que les inépuisables énergies du vent et du soleil seront les gisements énergétiques du futur.

le goulag des iles SolovskiLe 8 janvier 1934, son épouse l'attend en vain devant le Bolchoï... Alexei Vangenheim vient d'être arrêté par des agents du KGB. Accusé sans preuve de sabotage, il est longuement interrogé dans leurs locaux de l'immeuble Loubianka où il ne cesse de clamer son innocence.

Mais le KGB considère qu'Alexei Vangenheim, fils d'un noble et  frère d'un russe blanc émigré, est forcément suspect.


Vangenheim est déporté dans le goulag des îles Solovski.


Le scientifique qu'est Alexei Féodossévitch Vangenheim y réalise alors des herbiers, remplis de nombreuses aquarelles qui représentent la faune et la flore des alentours. Régulièrement, il envoie ses carnets à Eléonora, sa fille âgée de 4 ans. Il est convaincu qu'un jour ou l'autre, il sera libéré.

En juin 1934, il écrit : "Je n'ai pas perdu et ne perdrai jamais ma confiance dans le Parti. Il y a des moments où je perds cette confiance mais je lutte et ne me laisserai jamais abattre"... Trois ans s'écoule encore et, le 3 novembre 1937, Alexei Féodossévitch Vangenheim est exécuté.