1945- les prisonniers de BuchenwaldA l'intérieur du camp de concentration de Buchenwald est installée une usine d'armement pour laquelle travaillent plusieurs dizaines de milliers de prisonniers.

Face aux besoins croissants de l'armée allemande, 70 autres camps annexes sont construits. Ils servent de réservoirs de main d'oeuvre à des usines privées et environ la moitié des 80.000 prisonniers de Buchenwald y sont parqués. 

Chaque jour, des dizaines de prisonniers meurent au travail.  Ils sont aussitôt remplacés par d'autres détenus.

Ceux qui sont épuisés et ne peuvent plus travailler perdent toute valeur économique pour les S.S. : ils reçoivent aussitôt une injection mortelle de poison ou sont expédiés vers les camps d'extermination.

Les bombardements aériens des alliés détruisent des unités de production mais tuent également plusieurs centaines de détenus. Celui du 24 aôut 1944 parvient à détruire totalement les ateliers du camp principal, alors que les S.S. sont en train d'évacuer les camps annexes proches du front et de rapatrier leurs prisonniers dans le camp principal de Buchenwald.

L'augmentation brutale du nombre de détenus accentue dramatiquement le manque de nourriture et d'hygiène qui y sévit. Devant l'avancée rapide des troupes alliées, le chef des S.S. envisage de faire détruire Buchenwald au lance-flamme. Mais il n'a pas le temps d'organiser ce dernier massacre : le 11 avril 1945, le camp est libéré in extrémis par les troupes américaines.