1942-colonel Ernest PercivalSingapour est anglais depuis 1924. En 1941, malgré son importance stratégique, l'état-major britannique décide que 6 divisions suffiront à sa défense terrestre, 500 avions à son espace aérien, 10 torpilleurs, 4 destroyers et 2 cuirassés lourds pour sa défense navale.

Le 8 décembre, l'armée japonaise débarque en Thaïlande et prend Singora, Pattani et Khota Bharu. Ensuite, s'appuyant sur ses bases aériennes de Thaïlande, l'aviation nipponne bombarde Singapour.

L'aviation britannique contre-attaque : ses avions reprennent Khota Bharu, puis y font le plein. C'est alors que des centaines d'avions japonais surgissent et détruisent la quasi totalité des appareils anglais.

Le lendemain, l'amiral Philipps prend la mer avec la flotte britannique. Le 11, elle est attaquée par l'aviation japonaise. Les cuirassés Repulse et Prince of Wales sont coulés : maîtres du ciel et de la mer, les japonais avancent désormais vers Singapour.

La panique s'empare alors des anglais qui se replient. Le général Ernest Percival donne l'ordre de retarder coûte que coûte l'avance japonaise et une division d'infanterie arrive en renfort. Les troupes britanniques se regroupent ensuite sur l'île de Singapour...


Le 8 février, l'armée japonaise débarque sur l'île. Les troupes australiennes sont submergés et 2 divisions japonaises s'engouffrent dans l'île. Le 10, les japonais commencent à entrer dans la ville : 1 million de civils s'affolent et demandent la fin des combats. L'Angleterre capitule le 15 février... 100.000 soldats britanniques sont capturés et emmenés dans des camps, dans la jungle, où ils vont être traités comme des esclaves.