1920-rue de Paris-photo Eugène AtgetLes vieilles fortifications de Paris, après avoir servi pendant l'insurrection de la Commune en 1870, sont jugées obsolètes face aux obus des nouveaux canons à longue portée.

L'état français décide donc de les vendre à la ville de Paris pour 100 millions de francs.

L'électricité commence à apparaître dans les immeubles d'habitation et, cette année-là, les parisiens voient également apparaître sur les murs de la capitale des publicités pour des appareils ménagers électriques.

En effet, des entreprises françaises se lancent désormais dans la fabrication et la vente de radiateurs, de fers à repasser, de sèche-cheveux ou d'aspirateurs électriques.

Au lendemain de la guerre, en 1920, les fortifications commencent à être rasées et, à leur place, à la périphérie de la ville, sont construites les premières habitations à loyers modérés. Paris devient alors une ville moderne : elle  se dote d'un efficace système d'égouts et fait progressivement installer l'eau courante dans quasiment tous les immeubles.