1944-Jacques Chaban-DelmasLe 7 septembre, venant de Paris pour une brève mission d'une journée, le jeune général Jacques Chaban-Delmas arrive à Bordeaux, ville libérée des allemands 10 jours auparavant.

Chaban est envoyé là par le général de Gaulle pour y "remettre de l'ordre".

Pour avoir été avec lui dans la résistance, il y connaît Lorrain Cruse, membre de la haute-bourgeoisie protestante et gros négociant en vin de Bordeaux.

Lorrain Cruse le présente à sa famille, ses amis et ses associés et, grâce à ce parrainage, donne à Chaban-Delmas l'occasion de les convaincre qu'il est l'homme qu'il faut pour Bordeaux

Les négociants en vin acceptent de le soutenir. Chaban devra, en contrepartie, s'employer à éviter la peine de mort à ceux d'entre eux qui ont fait des affaires avec les nazis.

Le gaulliste Chaban-Delmas s'allie également avec le Parti Radical et, en 1946, se fait élire député de Gironde sous cette étiquette. Maire de Bordeaux depuis 1947, il ouvre sa liste à d'anciens élus en 1959 : René Marcard (conseiller municipal de 1941 à 1944), Lucien Duriot (nommé au conseil municipal en 1941 par Pétain) et Raoul Lem (secrétaire général de la mairie jusqu'en 1944).

Le député-maire Jacques Chaban-Delmas, ancien compagnon de la résistance et proche du général de Gaulle, réussit par la suite à obtenir la réhabilitation des pétainistes René Marcard, Lucien Duriot et Raoul Lem, lesquels lui ont permis de garder la majorité dans cette municipalité bordelaise qu'ils connaissent si bien et depuis si longtemps.