1966-GenesisEn 1966, bien qu'ils ne sachent pratiquement pas jouer, 4 étudiants anglais décident de former un groupe. Ils progressent et, en 1968, leur manager décide de donner à leur formation le nom de Genesis...

Peter Gabriel, Michael Rutherford, Tony Banks et Anthony Philips enregistrent alors un album et quelques 45 tours qui "restent dans les bacs".

Fin 1969, Genesis signe un contrat avec la compagnie de disques Charisma Records et enregistre aussitôt l'album Trepass. Il faut toutefois attendre 1972, avec l'album Nursery Crime, pour que le groupe perce enfin.


Désormais, Genesis est composé de Tony Banks (claviers), Michael Rutherford (guitare basse), Peter Gabriel (chant et flute), Steeve Hackett (guitare) et Phil Collins (batterie).


Leur musique colle bien avec l'époque, riche et planante, entrecoupée de longs solos musicaux. Genesis entame alors sa première tournée, en Angleterre, et Peter Gabriel se dévoile comme étant un chanteur à l'imagination fertile (il surprend même ses partenaires de scène avec ses déguisements farfelus).

Puis, à la suite, le groupe est découvert par la ville de New-York où il donne un concert unique. C'est à partir de ce moment là qu'une longue carrière va entraîner les 5 jeunes anglais vers un indéniable succès mondial (d'abord ensemble puis, par la suite, chacun de leur côté).