1968-Jean Claude KillyA 4 ans, le petit Jean-Claude s'amuse à monter sur le toit du châlet familial pour en dévaler la pente à skis, jusqu'à la route en contrebas.

Son père décide donc, pour ses 5 ans, de lui offrir une paire de skis de compétition : des Dynamic K Junior. Le petit casse-cou choisit de les essayer sur un tremplin de saut et... les casse.

Il sèche ses larmes et, à 6 ans, remporte sa première course scolaire...

Sa voie est tracée : en 1960, à La Clusaz, Jean-Claude Killy devient Champion de France junior en slalom spécial, en slalom géant, en descente et en combiné.

L'année suivante, il entre dans l'Equipe de France mais se blesse en 1962.

En 1963, il renoue avec les victoires et retrouve son titre de Champion de France mais, auxJeux Olympiques d'Innsbruck de 1964, il n'obtient que la 5ème place dans le slalom géant.

Killy devient une légende à partir de 1965  : il prend la 1ère place à Kitzbühel, à Megève, à Davos, au Mémorial Bud-Werner (USA) et à Val d'Isère.  En 1966 et en 1967, où que ce soit dans le monde, Jean-Claude Killy termine premier de toutes les courses auxquelles il participe !


Sa carrière de skieur se termine en apothéose en 1968 : aux Jeux Olympiques de Grenoble, il est médaille d'or de descente, médaille d'or de slalom spécial, médaille d'or de slalom géant, puis Champion du Monde de combiné alpin, 1er à Sun Valley (USA), 1er à Rossland (Canada) et vainqueur de la Coupe du Monde de ski. L'invincible Jean-Claude Killy se retire donc... 20 ans après avoir reçu sa 1ère paire de skis !