Pour une raison inconnue, un bombardier B-47 de l'armée américaine se crashe dans la mer Méditerranée. Cet avion transportait 2 bombes nucléaires qui disparaissent avec lui au fond de la mer. Elles n'ont jamais été localisées depuis.

1968-B52 volant malgre un grave dommageLe 27 octobre 1962, un destroyer américain localise et bloque un sous-marin soviétique qui tente de franchir le blocus que les USA impose à l'île communiste de Cuba. Le sous-marin soviétique est équipé de torpilles atomiques mais les militaires américains l'ignorent. Or les russes sont coincés : ils ne peuvent pas faire surface et commencent à manquer d'oxygène...

Pour s'en sortir, des officiers soviétiques proposent, au risque de déclencher une guerre mondiale, de tirer une torpille sur le destroyer américain. Mais le lieutenant Arkhipov s'y oppose résolument ! La paix est sauvée mais pas le sous-marin qui disparaît au fond de l'océan avec ses torpilles et son équipage, mort asphyxié.


En 1968, c'est un B-52 qui disparaît brusquement au large du Groënland. Le bombardier transportait 4 bombes atomiques mais une seule des 4 têtes nucléaires est retrouvée.


Pendant toute la période de la "guerre froide", l'URSS et les USA fabriquent des milliers de bombes atomiques. Si certaines sont stockées dans des endroits secrets et sécurisés, 16.000 autres sont transportées d'un bout de la planète à l'autre, à bord d'avions, de navires ou de sous-marins. Une partie non négligeable de ces bombes, toujours non localisées, a été perdue et gît désormais au fond des océans.