1959-le dalai lamaEn 1959, la dalaï-lama et son armée fuient le Tibet et se réfugient en Inde. Ses généraux, utilisant une radio que leur a fournit la CIA, demandent aux services secrets américains de leur parachuter des armes pour équiper leurs 30.000 soldats.


Les USA fournissent alors une grande quantité d'armes à cette petite troupe, ainsi que la possibilité d'utiliser la base Mustang, au Nepal.

Avec l'aide d'une entreprise de relations publiques, la CIA commence également une campagne psychologique dans les médias...

La Chine communiste y est systématiquement présentée comme étant violente, les bouddhistes et le dalaï-lama étant quant à eux toujours présentés comme des non-violents.

L'objectif est de parvenir à dresser les bouddhistes de toute l'Asie contre les communistes chinois.

Au Nepal, après une formation militaire intensive, les commandos tibétains sont infiltrés au Tibet. Ils n'y trouvent que très peu de soutien parmi la population tibétaine et ne parviennent pas à recruter de nouveaux combattants. En 1974, les USA finissent par arrêter de soutenir militairement les rebelles tibétains. Leur but réel était d'affaiblir Mao en lui faisant dépenser ses ressources au Tibet.

Si les Etats-Unis n'ont pas réussi à provoquer l'effondrement de la Chine en se servant des rebelles tibétains, il ont pu tester de nouvelles techniques de communication, de nouveaux avions de guerre et de nouveaux parachutes. Ces expérimentations s'avèreront utiles par la suite, notamment au Vietnam.