En Afrique du Sud, alors que la guerre fait rage entre les troupes des Boers (les colons hollandais) et celle des colons arrivés par la suite (les britanniques), Mohandas Karamchand Gandhi prend la direction du Natal Indian Congress. Gandhi pense que les indiens gagneront l'indépendance de l'Inde en aidant l'Empire britannique et il les appelle à s'engager volontairement dans l'armée anglaise.

1914-les indiens font la guerre en EuropeSes partisans et lui-même forment donc une division de 11.000 indiens qui combattent les colons hollandais. Gandhi y est brancardier. En 1914, la guerre éclate en Europe et Gandhi promet aux britanniques qu'il va recruter 500.000 indiens pour combattre aux côtés de l'Angleterre. Mais les indiens refusent d'aller mourir en Europe pour défendre les intérêts des britanniques...


Gandhi démarre alors une campagne auprès des indiens et fustige le "caractère efféminé" de ceux qui ne veulent pas s'engager. En quelques mois, l'effectif des soldats indiens augmente si fortement qu'il représente désormais le tiers de celui de l'armée britannique en France. En 1918, 1.000.000 d'indiens se sont engagés et ont participé à la guerre en Europe... Et bon nombre d'entre eux y sont morts.


En Inde, les paysans deviennent de plus en plus septiques face à la non-violence à géométrie variable de Gandhi. En 1919, bien que désarmés, certains d'entre eux se mutinent. L'armée anglaise en massacre plusieurs centaines à Amritsar. Gandhi comprend soudain que, seule, la bonne volonté des indiens ne suffira pas à leur apporter l'indépendance et que pendant la guerre, ils n'ont servi que de chair à canon.