1934-magnétophone a bande magnetiqueEn 1928, l'allemand Fritz Pfleumer met au point un système qui permet d'enregistrer des sons sur une bande de papier recouverte de poudre de fer.

Il améliore ensuite la qualité sonore en utilisant des bandes en plastique et, en 1930, la firme AEG Telefunken lui rachète son brevet.

En 1934, la société Badische Anilin und Soda Fabrik (BASF) commercialise les premières bandes magnétiques.

La même année, AEG Telefunken dépose un brevet d'enregistreur à ruban sous la marque Magnetophon.

En 1936, ses ingénieurs parviennent à enregistrer sur la même bande tous les musiciens de l'Orchestre Symphonique de Londres

Adolf Hitler et les dignitaires nazis adoptent le Magnetophon qu'ils utilisent abondamment pour enregistrer leur discours radiophoniques.

Pourtant, c'est aux USA, en 1947, que la firme Soundmirror met en vente les premiers enregistreurs. L'année suivante, la société Scotch se met à fabriquer des bandes magnétiques. Puis, les têtes de lectures se miniaturisent...


En 1964, la société néerlandaise Philips invente alors la géniale K7. Son succès est mondial ! La K7 est rapidement présente dans tous les auto-radios, les baladeurs-audio, les répondeurs téléphoniques, les dictaphones et même dans quelques ordinateurs, si bien que la bande magnétique disparaît rapidement... Puis arrive le compact-disk.