Georges FontenisGeorges Fontenis a 16 ans lorsqu'il rejoint le groupe Union Anarchiste de Noisy-le-Sec en 1936. Puis il devient instituteur et, pendant la guerre, adhère à la CGT clandestine.

En 1945, Solange Dumont l'incite à participer à la reconstruction du mouvement anarchiste français et Fontenis devient secrétaire de la Fédération Anarchiste (FA). L'année suivante, les divisions entre tendances lui profitent et il en devient le secrétaire général.

La FA décide alors de créer une commission secrète pour lutter contre les infiltrations policières et en confie la responsabilité à Fontenis qui est reconduit comme secrétaire général en 1947 et 1948.

Georges Fontenis, en compagnie de l'anarchiste espagnol Antonio Ortiz, tente ensuite (sans succès) de bombarder la résidence du général Franco avec un avion de tourisme.

En 1949, le couple Salamé et lui décide de créer un groupe d'autodéfense secret dans la FA. Le groupe se nomme Organisation Pensée Bataille (OPB) et a pour but de "supprimer les individualistes, les verbeux et les nuls" de la FA. Pour y entrer, il faut avoir 2 parrains et subir une enquête sur son passé. Les membres sont tenus au secret absolu, même aprés avoir quitté l'OPB. Peu à peu, l'OPB contrôle l'ensemble des postes-clef de la Fédération Anarchiste et décide de tout. Puis, en 1951, Fontenis quitte le secrétariat général de la FA...

Il garde cependant la mainmise sur l'OPB, laquelle détient 8 des 9 secrétariats du mouvement. En 1952, Maurice Joyeux quitte la FA et entraîne avec lui la majorité des groupes anarchistes qui fondent L'Entente Anarchiste. Les derniers militants de la FA optent alors pour la clandestinité. En 1958, Georges Fontenis est arrêté par la DST. Au bout de quelques semaines, il bénéficie de la grâce générale accordée par Charles de Gaulle.

Source : Le Monde Libertaire