1906-Ligue de protestation contre les grands chapeauxLa comtesse Greffulhe, née La Rochefoucauld, a facilement recueilli l'adhésion des grandes dames du tout Paris dans son projet de création de Ligue de protestation contre les grands chapeaux.

Parmi les premières signataires, outre la comtesse Greffulhe, se trouve la princesse Edmonde de Polignac, la comtesse de Fitz-James, la comtesse Lepic et la marquise de Mun.

Cette Ligue de protestation contre les grands chapeaux a fait passer de mode les grandes coiffures et a obtenu en peu de temps ce que les directeurs de théatre parisiens n'ont pas réussi à obtenir en 50 ans.


L'astuce de la comtesse Greffulhe a été de ne pas chercher à interdire les grands chapeaux mais de mettre à la mode de minuscules coiffes, toutes aussi luxueuses, confectionnées exclusivement pour être portées dans les théatres. 


Ces nouveaux modèles sont exposés dans les salons de l'Hotel de la rue d'Astorg où l'élite parisienne a pu venir les admirer et a aussitôt décidé de les adopter. Le produit de la vente de ces coiffes de théatre sera reversé au profit de la société philantropique que la comtesse Greffulhe co-préside aux côtés du prince d'Arenberg.

Cette société finance des asiles de nuit pour les femmes deshéritées et leurs enfants, des dispensaires, des asiles maternels, des hospices consacrés aux femmes âgées et démunies et des hôtels meublés pour dames et jeunes filles abandonnées.