1907-Albert MarcelinDans le sud de la France, les négociants et les vignerons qui ont pris l'habitude de frauder en ajoutant du sucre dans le vin (pour augmenter son taux d'alcool) ont réussi à industrialiser leurs procédés.

Cette massive et déloyale concurrence provoque un effondrement des ventes chez les viticulteurs honnêtes qui doivent faire face à des situations financières dramatiques.

Beaucoup hypothèquent leurs vignes quand d'autres préfèrent les louer pour presque rien. Soutenus par les responsables des sociétés agricoles du Midi, les vignerons ruinés décident alors de faire la grève de l'impôt.


Cette insurrection, qui demeure pacifique, est menée par Albert Marcellin, un vieux viticulteur. Le 9 juin, à Montpellier, il parvient à rassembler plus de 200.000 manifestants.


Puis, le mouvement des vignerons reçoit ensuite le renfort de la quasi totalité des Maires et des élus du sud de la France. Les contribuables du Midi se joignent également (et massivement) à cette grève de l'impôt. Tous demandent que le gouvernement écoute les revendications des viticulteurs du sud, lesquels demandent en tout premier lieu la mise hors la loi des fraudeurs...