Fils de vigneron, le très méridional Gaston Doumergue est député radical-socialiste du Gard. En 1902, il devient ministre des Colonies puis, en 1906, ministre du Commerce dans le gouvernement de Georges Clémenceau. Aristide Briand en fait ensuite, en 1909, son ministre de l'Instruction publique. L'année suivante, Doumergue est élu sénateur puis, en 1913, Raymond Poincarré le choisit comme chef du gouvernement.

1924-Gaston DoumergueGaston Doumergue consacre également une partie de son temps à rassembler et à fédérer les différents partis qui composent la gauche française... et il y parvient plutôt bien.

Il reprend ensuite son costume de ministre pour prendre le portefeuille des Affaires étrangères, avant de redevenir ministre des Colonies de 1914 à 1917.

Appréciant ses qualités de rassembleur, les différentes composantes de la gauche sénatoriale le choississent comme président du groupe de la Gauche démocratique. Puis, en 1923, il est élu à la présidence du Sénat. Dans l'autre Chambre, d'importants déchirements surviennent parmi les députés du Cartel des gauches. Mis en minorité, Alexandre Millerand, le président de la République, doit donner sa démission...


Millerand convoque alors les 2 chambres pour quelles procèdent à l'élection de son remplaçant. Les députés du Cartel des gauches choisissent le républicain-socialiste Paul Painlevé comme nouveau président. Mais les sénateurs préfèrent donner massivement leurs voix au radical-socialiste Gaston Doumergue. Ce dernier, alors qu'il n'est pas officiellement candidat, est donc élu président de la République française le 13 juin 1924.