1953-massacre a ParisDans un quartier de Paris, au soir de la fête nationale du 14 juillet, un spectacle commémorant la Révolution française a rassemblé plusieurs centaines de spectateurs. Par la suite, le traditionnel feu d'artifice sera tiré, lui-même suivi du traditionnel bal du 14 juillet...

Un groupe important de travailleurs maghrébins, originaires du département français d'Algérie, est venu assister au spectacle, ce qui déplaît fortement à une partie des spectateurs parisiens.

Les français de métropole manifestent leur hostilité et il s'ensuit des altercations, suivis de quelques échanges de coup de part et d'autres. Les forces de l'ordre reçoivent l'ordre de charger pour disperser les algériens.

La police intervient alors très violemment, faisant abondamment usage de ses armes à feu : plus de 100 personnes sont blessées (dont une moitié par balles) et 7 autres sont tuées (6 algériens et 1 français).

Le lendemain, les autorités décident que ce massacre devra être traité par la presse comme un simple fait divers, destiné à être rapidement oublié.