1991-Vladimir PoutineAprès 15 ans de bons et loyaux services, Vladimir Poutine quitte le KGB en 1991 pour commencer une carrière politique au côté d'Anatoli Sobchak, le maire de Saint-Petersbourg.

Sobchak perd la mairie en 1996 et Poutine se met donc au service d'Anatoli Tchoubaïs, chef de l'administration présidentielle. Boris Eltsine, au vu du passé de Poutine, le nomme à la tête du FSB (le nouveau nom du KGB)...

Vladimir Poutine fait alors preuve d'un grand sens politique, archive méticuleusement et navigue habilement au milieu des intrigues de couloir du pouvoir russe.

Les premiers ministres d'Eltsine se succèdent les uns après les autres à la tête du gouvernement : Sergueï Kirienko, nommé en mars 1998, cède la place en août. Son remplaçant est le ministre des affaires étrangères, Evgueni Primakov, un ancien du KGB. En mai 1999, Sergueï Stepachine le remplace.

Pendant ce temps, Vladimir Poutine, toujours chef du FSB, fait échouer l'enquète qui est instruite contre le président Eltsine pour corruption. Le 9 août, Boris Eltsine congédie le 1er ministre Sergueï Stepachine et nomme Vladimir Poutine à sa place...

Au même moment, une guerre éclate en Tchétchénie. Tous les spécialistes s'accordent à penser que Poutine ne restera pas longtemps au poste de Premier ministre. Effectivement : le 31décembre 1999, Vladimir Poutine devient président de la Fédération de Russie et... entend bien y rester quelques temps.