En Afghanistan, les talibans promettent aux afghans qu'ils vont mettre fin aux guerres incessantes des petits seigneurs. En 1994, ils annoncent qu'ils vont réunir une Loya Jirga, l'assemblée de toutes les tribus, pour qu'elle désigne qui dirigera le pays. Hamid Karzai, chef des pachtounes, décide alors de leur donner une grande quantité d'armes et 50.000 $ pour les aider à vaincre. Le mollah Omar propose de représenter l'ensemble des talibans à l'ONU.

Entre temps, les services secrets pakistanais (l'ISI) ont infiltrés les talibans et en contrôlent désormais le mouvement. Des camps d'entrainement pour les terroristes sont construits et des arabes arrivent de l'étranger pour s'y entraîner. Les afghans se détournent alors du mouvement. Un certain Oussama Ben Laden parvient à prendre la direction des talibans en 1997. Hamid Karzai informe les USA de ces changements de situation mais il ne reçoit aucune réponse.

2001-Hamid KarzaiEn 1998, il se rend à Quetta, au Pakistan, et organise l'opposition clandestine des tribus pachtounes pour éliminer les talibans. Les talibans assassinent alors son père, Abdul Ahad Karzai, en 1999.


Cet assassinat à pour effet de souder les tribus pachtounes qui désignent Hamid Karzai comme leur chef incontestable. Karzai rassemble alors 300 véhicules et, avec tous les chefs pachtounes, transporte le corps de son père de Quetta à Kandahar.


Le mollah Omar décide qu'il faut supprimer Hamid Karzai au plus vite. En 2001, Karzai forme l'Alliance du Nord, une puissante milice pachtoune, pour aller en Afghanistan. Il en informe les anglais et les américains. Les occidentaux décident alors d'aider l'Alliance du Nord de Karzai et, le 8 octobre, bombardent les positions des talibans. La CIA cesse d'écouter les services secrets pakistanais de l'ICI et épaule désormais la rebellion pachtoune.