1941-armee roumaineAvec ses nombreux gisements de pétrole, le riche état de Roumanie aiguise la convoitise d'Adolf Hitler. Or il se trouve que Ferdinand, le roi de Roumanie, n'a pour seul héritier que son neveu, le prince Carol. Lorsque le roi Ferdinand meurt, le prince Carol s'assure du soutien de l'armée avant de monter sur le trône. Carol II, le nouveau roi, et Magda Lupescu, sa maitresse, s'empressent alors de s'enrichir en pillant les biens du pays.

Rapidement, le peuple roumain épprouve une grande haine envers Carol II. Habilement, Corneliu Zelea Codreanu, chef de la milice fasciste et antisémite de la Garde de Fer, attire vers son parti un grand nombre de ces roumains hostiles au roi. Ce dernier, voyant l'Allemagne nazie enchaîner les victoires militaires, décide que la Roumanie va s'allier aux glorieuses armées allemandes : Adolf Hitler a désormais accès au précieux pétrole roumain.

En guerre contre l'Allemagne, l'URSS attaque alors la province roumaine de Bessarabie. Le roi Carol II donne aussitôt les pleins pouvoirs au maréchal Antonescu. La première décision d'Antonescu est d'exiger l'abdication de Carol II, ce qu'il obtient sans trop de difficultés. Puis, fort de l'alliance conclue entre la Roumanie et l'Allemagne, le maréchal Antonescu déclare la guerre à l'URSS  le 26 juin 1941.

Les divisions roumaines viennent alors renforcer l'armée allemande sur le front de l'est où elles sont aussitôt mises sous le commandement de l'état-major allemand. Placées en première ligne à Stalingrad, la plupart des soldats roumains s'y feront rapidement massacrer par l'Armée Rouge.