1999-Bashar-al-AssadDepuis 1970, les 3 journaux officiels syriens ont toujours donné la meilleure place à Hafez el-Assad et, pendant ses 29 ans de pouvoir, le président de la Syrie a quotidiennement occupé leur 1ère page.

Or, le 22 août 1999, un premièr changement a lieu : le journal Tichrine fait sa une sur une remise de médaille effectuée par... le docteur Bachar el-Assad. Avec subtilité, le quotidien Al Baath emboite alors le pas à son confrère...

Al Baath parle en une de son estime pour le président Hafez el-Assad et du fait que l'émir du Bahreïn a décoré son fils... le Dr Bachar el-Assad.

Le surlendemain, Bachar el-Assad fait de nouveau la une de Tichrine pour avoir été reçu par l'émir du Koweit. Puis, le 25 août, le journal Athawra s'y met aussi : il parle d'une réunion entre le Dr Bachar el-Assad et des responsables du Koweit destinée à renforcer les relations entre les 2 pays.

Les actualités du Dr Bachar el-Assad sont centrées sur les affaires extérieures et, pour lui, les 3 journaux officiels utilisent des photos récentes. Par contre, lorsqu'ils parlent (encore un peu) des activités de son père le président Hafez el-Assad, les 3 quotidiens officiels utilisent des photos d'archives qui datent de sa jeunesse.

Jour après jour, les 3 organes officiels donnent de plus en plus de place aux activités du fils et de moins en moins à celle du père, bien qu'il soit toujours président. Chaque jour, avec le plein accord d'Hafez el-Assad, la presse officielle fabrique au Dr Bachar el-Assad une image de successeur naturel et les diplomates étrangers présents à Damas ne s'y trompent pas : à l'évidence, Bachar el-Assad se prépare, à 34 ans, à remplacer son père à la tête de la Syrie !